Renault annonce de grands changements

Alors que le secteur de l’automobile allant des constructeurs aux compagnies distribuant des contrats d’assurance automobile connait un profond bouleversement depuis quelques années. Tout d’abord, le marché de l’assurance automobile a été contraint d’augmenter ses tarifs en raison d’une restructuration du secteur au terme de plusieurs années au cours desquelles cela était resté stable. En outre, la problématique écologique est venue modifier le comportement des constructeur automobiles parce qu’ils ont pris conscience de l’impérieuse nécessité de concevoir des voitures participant à une protection accrue de l’environnement. Si pendant plusieurs décennies, le secteur automobile n’a pas réellement pris en considération la composante écologique, il y est désormais contraint en raison de la demande conséquente des consommateurs en ce sens.

De plus, le marché de l’automobile a été très affecté par la crise économique de manière indirecte du fait de difficultés de financement et de manière directe à cause de la baisse des ventes de voitures au cours de cette période. Par ailleurs, la suppression de la prime à la casse sur le territoire hexagonal a également contribué à rendre difficile le marché de la construction automobile. Or, c’est dans ce contexte d’ores et déjà fort complexe que le Groupe Renault a été confronté à la plus grave crise de son Histoire puisqu’il a licencié plusieurs de ses cadres à la suite de dénonciations d’espionnage industriel qui se sont avérées calomnieuses par la suite. C’est pourquoi, la Direction du Groupe s’est réunie récemment afin d’engager de profonds changements : Le Conseil d’administration s’est réuni le 11 avril pour examiner les conclusions des deux missions d’audit demandées par Monsieur Carlos Ghosn, Président Directeur général de Renault et de Monsieur Philippe Lagayette, Président du Comité des comptes et de l’audit. Ces missions ont été conduites par la direction de l’audit interne et par le cabinet Bearing Point chez Renault, du 14 mars au 8 avril 2011. Par voie de conséquence, il est évident que cette affaire survient au plus mauvais moment pour le Groupe au losange mais il convient d’espérer que le fait de faire amende honorable désormais sera de nature à revaloriser son image auprès de l’opinion publique au cours des prochains mois.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :