Pourquoi un courtier ?

Le premier réflexe pour un crédit aujourd’hui, reste la banque ou l’organisme financier.
Mais les courtiers sont là aussi pour vous conseiller, et vous obtenir le meilleur financement.
En contact avec les banques, nous connaissons les taux, les critères… Nous préparons votre dossier, et le défendons.

Prendre un revolving peut s’avérer coûteux, voire entraîner un endettement à long terme. Nombre de personnes se retrouvent ainsi à prendre des revolving pour payer les mensualités des premiers revolving, voire même pour faire leurs courses…

Prendre un crédit immobilier inadapté peut s’avérer au final lourd de conséquences : vente du bien, montée des taux (pour le variable) ou de la durée du crédit, qui engendre un surendettement.
Votre banquier peut vous conseiller.

Mais le courtier vous conseille, sur un large panel de solutions bancaires. Car nous avons tous les partenaires. Si un courtier vous déconseille un achat immobilier, mieux vaut ne pas insister.
Le courtier intervient pour le prêt immobilier. Recherche de taux, de solution. Renégociation de taux également. La majorité des courtiers prendra une commission au client. Mais normalement les banques nous rémunèrent. Donc quelques uns ne prendront pas de commission au client, se contentant de la commission bancaire. C’est un accord signé entre le courtier et la banque au moment du partenariat. Tout client doit cependant signer un mandat, confirmant qu’il accepte que le courtier lui recherche le financement. S’il y à des frais ils seront alors indiqués sur ce mandat.

Le courtier intervient aussi sur le rachat de crédits. Opération qui consiste à regrouper tous les crédits, pour ne plus avoir qu’une seule mensualité. Les crédits, et revolving sont repris par une banque spécialisée ou de réseau, sur une durée généralement plus longue dans le but d’obtenir une mensualité plus basse. Le but est de faire baisser l’endettement. Cependant le rachat a bien évolué. Si quelques années auparavant le rachat sauvait des situations très délicates, à ce jour, les critères sont bien plus restreints. Mieux vaut prévenir que guérir !!!
Il ne faut plus attendre d’avoir de rejets, d’impayés, ou de fichage. Cela nuit au dossier qui risque d’obtenir un refus.

Pour cela, le courtier. Qui aura toutes les solutions, ( y compris votre banque ), mais au moins la possibilité de comparer, conseiller, et fournir une réponse adaptée. Certaines banques s’engagent à donner un taux plus bas au courtier, (qui porte aux banques du dossier en nombre, qualifié, préparé). Les banques ont aussi des délais plus courts pour les courtiers. Sans oublier qu’un courtier, qui a les adresses de tous ses contacts, peut faire un dossier bien plus rapidement que tout particulier.

Généralement les tarifs des courtiers sont proches. Pour un crédit immobilier, vous avez 1% du montant financé, le plus souvent, parfois des forfaits, et plus rarement, pas de frais. Pour un rachat, en crédit consommation, c’est 5 % du montant financé. Un rachat hypothécaire de 4 à 8 % en moyenne. Mais là aussi 5 % reste la règle. Ces frais sont négociables, pour un crédit immobilier, et rachat hypothécaire. Mais bien souvent ne le sont pas pour un rachat de crédit en consommation. De même vouloir multiplier les courtiers pour pouvoir négocier le taux de rachat serait inutile. Aucune banque spécialisée en rachat ne négocie. Les taux sont fermes. Se sont les solutions éventuellement qui sont multiples, mais là aussi un courtier, pour bien faire les a toutes. L’évolution structurelle des banques est en amélioration, mais il y a peu de banques de rachat spécialisées, il serait contre productif de multiplier les demandes.

Avec le gain que peut vous obtenir un courtier, je pense qu’il est temps de faire évoluer et accepter cette profession.

Il est à noter que peu de demandes de rachat aboutissent. La majorité du temps, se sont des refus. Il est donc primordial de bien présenter le dossier. Et là aussi, un courtier, dont c’est le métier, peut apporter la différence.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :