La vente à réméré au secour des interdits bancaires, ficp et surendettés

« 50% des ventes immobilières forcée, plus couramment appelées vente aux enchères, devraient pouvoir être évitées dans l’avenir ». C’est en tous cas l’avis de Christian LACHAUX le fondateur du site internet www.remerecentrale.com.
Trop peu de gens connaissent cette solution qui consiste à vendre son bien immobilier en conservant la faculté de le racheter dans un délai pouvant aller jusqu’à 5 ans tout en continuant de l’habiter.
L’argent de la vente permet de rembourser tous les créanciers et de pouvoir ainsi faire lever tous les fichages tels que FICP, interdit bancaire. Ces fichages levés, le vendeur peut refinancer le rachat de son bien par l’intermédiaire d’un crédit immobilier classique.
RéméréCentrale intervient en supervisant l’ensemble de l’opération et en mettant en relation un investisseur privé et la personne en difficulté financière.
« Notre clientèle est constituée généralement de personnes qui ne peuvent plus avoir recours à des prêts bancaires en raison de leur situation d’endettement ou de leurs fichages FICP ou interdits bancaires. Le réméré est la dernière chance pour eux de conserver leur patrimoine immobilier et nous mettons tout en œuvre pour les y aider ».

Exemple Réméré.
Patrimoine Immobilier.
Valeur bien immobilier. 350 000 €.
Besoins en capitaux
Crédit(s) immobilier(s) 125 000 €.
Crédit(s) consommation(s) 45 000 €.
Autres dettes 15 000 €.
Trésorerie souhaitée 18 000 €.
Total crédits et dettes 203 000 €.

Votre restructuration Réméré
Valeur de vente 280 000 €.
Emprunt pour rachat * 283 040 €.
Rachat au bout de * 25 mois.
Loyer mensuel année 1 1 100 €.
*hors frais de notaire.
*Vous disposez de 5 ans pour racheter votre bien.

 

 

Mots clés: ficp, surendetté, interdit bancaire, remere, réméré, credit, dette, saisie, vente aux enchères

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :