Carte de Crédit pour « Mauvais crédit » : Comment Échapper aux Frais élevés

Les gens avec un historique de crédit problématique souvent souffrent injustement de haut taux d’hypothèque, de prêts d’assurances automobiles, ou d’assurances. De plus, ils ont de la difficulté à être accepté pour une carte de crédit.

Je reçois fréquemment des courriels de consommateurs qui se demandent comment ils peuvent rebâtir leurs crédits.
La première chose que je leur dis, c’est d’obtenir une carte de crédit pour les personnes avec un mauvais crédit.
La seconde est écrite est caractère gras : LIRE TOUTES LES CLAUSES.

Il n’existe que quelques cartes de crédit destiné aux individus avec un mauvais crédit.
Au premier coup d’oeil, elles sont presque toutes pareilles.

Elles permettent toutes de rebâtir votre crédit en se rapportant au bureau de crédit majeur sur une base hebdomadaire.

Elles offrent toutes avec la Visa ou Mastercard qu’il vous soit nécessaire pour faire vos achats.

Elles sont également le mal nécessaire qui peut vous économiser des milliers de dollars en hypothèque ou en prêts automobiles à l’avenir.

Par contre, vous devez lire toutes les clauses de l’entente avant d’envoyer votre demande à l’une de ces cartes, car ils chargent souvent des frais annuels,
frais d’ouverture de dossiers, et même des frais hebdomadaires plutôt élevés.

Vous trouverez ici quelques exemples des frais que les cartes de crédit pour « mauvais crédit » enterrent dans leurs clauses.

Des trois cartes qui seront étudiées, seulement une des trois peut-être considérer comme étant un bon choix pour un consommateur.

Carte de crédit #1
La première charge un taux d’intérêt très bas pour une carte non-sécurisée.
Par contre, la première clause indique qu’il y a un frais unique de 29$ pour l’ouverture de dossier. Pas si mal.
Jusqu’à maintenant, car la deuxième clause nous dit qu’il y a un deuxième frais unique de 95$.

Un total de 124$ de dépenses. C’est tout, n’est-ce pas ? Non. Un 48$ de plus pour les frais annuels, et 6$ par mois pour des frais de maintenance de compte.

Ce qui totalise des coûts de 244$ pour la première année et de 120$ pour chaque année suivante.
Cette carte ne devrait être envisagé que si vous avez été refusé pour une meilleure carte non-sécurisé.

Carte de crédit #2
Cette carte à un très haut taux d’intérêt pour une carte non sécurisée, mais les frais d’ouverture de dossiers sont seulement de 29$. Peut-être que cette carte n’est pas si mal en fin de compte.

On y ajoute des frais additionnels de 6,50$ par mois pour des frais de maintenance, ce qui totalise des coûts de 107$ pour cette carte non sécurisée.

Est-ce qu’on a trouvé une bonne affaire ? Pas exactement. Les frais annuels sont d’une « modique » comme de 150$. Et oui, 150$, par année.

Non seulement le total pour la première année vient d’augmenter à 257$, mais les années subséquentes sont de 228$, seulement pour maintenir le droit d’utiliser la carte. Il DOIT y avoir quelque chose de mieux.

Carte de crédit #3
Celle-ci est offerte en version sécurisée et non sécurisée, basée sur l’étude de votre dossier de crédit.
Le taux d’intérêt est moyen, voire même compétitif. Maintenant, les clauses nous présentent des frais uniques pour l’ouverture de dossier.

Cependant, dépendant de votre cote de crédit, ces frais peuvent être aussi bas que 0$ ou aussi haut que 49$.
Pas mal, surtout si votre crédit n’est pas en de piteux états. Mais, il doit y avoir des frais mensuels très élevés. Pas exactement.

Les frais annuels pour la version sécurisée sont de 35$, et pour la version non sécurisée entre 39$ et 128$. Maintenant, les frais mensuels. Ils doivent être énormes. Ou non. 0$.

Ce qui veut dire que le maximum qui pourrait vous être chargé pour cette carte est 128$, environ la moitié de ce que les autres cartes concurrentes offrent.
Clairement, il y existe des différences importantes entre les cartes de crédit pour « mauvais crédit ».
Parmi les trous que nous avons observés, seulement une d’entre elles ne vide pas les poches.

En fait, la carte de crédit #3 vous offre un excellent choix.

Tout changement positif dans votre historique de paiement se transformeront-en de meilleurs taux d’intérêt de prêt bancaire, de carte de crédit, de coûts d’assurances, et éventuellement, de milliers de dollars d’économie.

Le chemin vers la reconstruction de votre cote de crédit comporte des coûts, mais à long terme, rebâtir votre crédit avec l’une de ces cartes est la façon la plus efficace de réparer les circonstances qui ont endommagé votre crédit.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :